La 41ème Conférence internationale des commissaires à la protection des données et de la vie privée (ICDPPC), qui s’est tenue à Tirana au Palais des Congrès du 21 au 24 octobre 2019, a marqué le début d’une nouvelle étape de collaboration entre les autorités de protection des données du monde entier. Le nouveau nom choisi pour la Conférence internationale «Global Privacy Assembly – Assemblé globale de la vie privée (GPA)» est le jalon d’une réforme essentielle en termes d’organisation interne, de fonctionnement et de coordination pour l’avenir.

A la session à huis clos de la Conférence internationale de cette année a intervenu S. Exc. M. Gramoz Ruçi, Président du Parlement albanais.

Six documents importants ont été adoptés lors de la séance à huis clos des 21 et 22 octobre, notamment :

  • Résolution sur l’orientation stratégique de la conférence (2019-2021)
  • Résolution sur la vie privée en tant que droit humain fondamental et condition préalable à la démocratie;
  • Résolution sur la promotion d’instruments pratiques nouveaux et à long terme et la poursuite des efforts juridiques en vue d’une coopération efficace en matière de contrôle transfrontalier;
  • Résolution sur les médias sociaux et le contenu extrémiste violent en ligne;
  • résolution visant à soutenir et à faciliter la coopération réglementaire entre les autorités chargées de la protection des données et les autorités chargées de la protection des consommateurs et de la concurrence, afin de mettre en place des normes de protection des données claires et cohérentes dans l’économie numérique;
  • Résolution concernant le rôle de l’erreur humaine dans les violations de données à caractère personnel.

S. Exc. M. Edi Rama, Premier Ministre de l’Albanie, a prononcé une allocution à la séance ouverte de la Conférence, tandis que M. Erion Veliaj, Maire de Tirana, a intervenu le 24 octobre. La caractéristique dominante de cette séance publique a été l’interaction et la coopération entre les représentants des APD, du monde universitaire, de l’industrie, de la société civile et des médias. Les sujets traités comprenaient des échanges relatifs aux normes communes en matière de protection des données et de la vie privée; relever les défis mondiaux en matière de protection de la vie privée des modèles commerciaux basés sur les données; la protection des données et la concurrence en tant que réglementation numérique convergente; la responsabilisation en tant que pont global permettant de respecter des normes élevées en matière de protection des données; et enfin des discussions sur les défis futurs pour les autorités de protection des données et les responsables de la protection des données.

La conférence a rassemblé plus de 700 personnes, parmi participants et invités, 25 activités parallèles (side events) organisées en marge de la conférence les 22 et 24 octobre, organisées par des réseaux régionaux / linguistiques, divers groupes de travail et forums internationaux, ainsi qu’un grand nombre de réunions bilatérales et multilatérales. La prochaine édition de la conférence sous le nouveau nom aura lieu à Mexico en 2020.